Accueil  
Contactez-nous  
English  
 

Plateforme de modèles animaux du vieillissement réussi

Responsables, Guylaine Ferland et Pierrette Gaudreau

Cette infrastructure assure le maintien de colonies de rats âgés afin de supporter le Réseau dans ses activités structurantes de recherche fondamentale, découlant des théories du vieillissement et de fournir des pistes additionnelles de compréhension des mécanismes du vieillissement réussi.

Les co-responsables de l'infrastructure se chargent d'opérationnaliser la mise en place et le suivi des colonies et de développer des protocoles de recherche avec les chercheurs intéressés. Elles mettent également en place la logistique des interventions expérimentales et de prélèvements, d'entreposage et d'archivage des tissus et séra. Les chercheurs-utilisateurs de l'infrastructure sont informés de l'évolution des colonies par courriel.

Modèles de rats vieillissants

 

Âges de sacrifice

Dates probables de sacrifices

       

Sprague Dawley, mâle, nourris ad-libitum  (n = 32)

 

18-19 mois

Mois de juin 2010, 2011, 2012, 2013

Sprague Dawley, mâle, soumis à une restriction calorique de 40%, à partir de l’âge de 8 mois.
(n = 32)

 

18-19 mois

Mois de juin 2010, 2011, 2012, 2013

       

Lou/C/Jall mâles nourris ad-libitum

 

Différents âges

Juin 2009

Lou/C/Jall femelles nourries ad-libitum

 

Différents âges

Juin 2009

Pour toute demande :

Dès l'été 2001, les conditions préalables essentielles à la mise sur pied d'une colonie de rat Sprague Dawley (SD) soumis à une restriction calorique étaient élaborées et le démarrage de la colonie initié. Afin d'optimiser les activités et favoriser les collaborations de recherche, les co-responsables ont élaboré des règles visant à encadrer l'usage du matériel biologique par les chercheurs du réseau ainsi que les chercheurs québécois, canadiens ou étrangers non-membres. Il a été accepté que la priorité aille aux projets des chercheurs du réseau dans le but de favoriser des études pluridisciplinaires.

Le modèle établi de la restriction calorique modéré de longue durée est appliqué dans des colonies de rats mâles Sprague Dawley. Ils sont soumis à une restriction calorique de 40% (60% de la ration journalière des rats nourris ad libitum ) à partir de l'âge de 8 mois jusqu'à l'âge du sacrifice qui est de 18-20 mois. La colonie 2001-2003 de 75 animaux vivants à l'âge de 20 mois, comportait des rats nourris à la caséine ou au soja comme source de protéine, et nourris à satiété ou en restriction. Elle a été sacrifiée du 26/02/2003 au 19/03/2003. Plusieurs chercheurs des Universités de Montréal, McGill et Sherbrooke, membres du RQRV et leurs étudiants et ainsi que des non-membres dont la thématique de recherche était en lien avec le vieillissement et la nutrition, en ont bénéficiée et les études sont en cours. Une nouvelle colonie de rats mâles SD, alimentée à la caséine comme source de protéine, et soumise ou non à une restriction calorique modérée, a été mise en place en 02/2004 et sacrifiée en 07/2005.

En 2002, un protocole d'importation de rats LOU/c/jall a été élaboré avec le Dr J Alliot de l'Université Clermont-Ferrand, permettant la mise sur pied d'une colonie à Montréal. Le rat LOU constitue un autre modèle d'un grand intérêt pour le réseau, puisqu'il possède une longévité supérieure (34-39 mois) à celle des autres souches communément utilisées. De plus, il possède la caractéristique de ne pas accumuler de masse adipeuse au cours du vieillissement. L'expansion de la colonie se poursuit et les chercheurs seront avisés lorsque des rats de différents groupes d'âges seront disponibles. Un contrat d'utilisation des rats LOU a été développé à la satisfaction du Dr Alliot, de BLEU de l'Université de Montréal et du directeur du réseau, afin d'assurer une utilisation « éthique » de cette souche de rat par les chercheurs.

Les co-responsables ont participées avec succès à une demande de subvention multi-institutionnelle à Fondation canadienne pour l'innovation (FCI), en 2004, intitulée « Platform of genetically-designed rats for the study of common human diseases » (chercheur principal : Dr Pavel Hamet). Cette infrastructure de pointe permettra entre autre l'étude des interactions gène/environnement dans nos modèles de vieillissement.

 

Webmestre | Réalisation du site | Politique de confidentialité | Retour au haut de la page