Accueil  
Contactez-nous  
English  
 

Interaction et soutien social

Responsable, Hélène Carbonneau

L'axe " interaction et soutien social " vise à augmenter la capacité de recherche en vieillissement sur des thématiques aux confins du social et de la santé. Par ailleurs, le concept plus polymorphe du soutien social ne fait pas consensus. Il comprend à la fois l'intégration sociale, le soutien reçu, le soutien donné et la perception du soutien (Shaw et al. 2007).

Dans le domaine du vieillissement, ces deux concepts (interaction sociale et soutien social) permettent de comprendre les divers types de relations entre aînés, proches et soignants, à la fois dans des situations quotidiennes ou de crise. Cette compréhension mène à bonifier les pratiques et implique ainsi un transfert des connaissances non seulement vers la communauté scientifique mais aussi vers les professionnels et le grand public. Nos objectifs pour 2008-2012 s'articulent autour de quatre thématiques dont les résultats seront versés dans des infrastructures communes.

1) Développement conceptuel et méthodologique : interaction et soutien social

L'interaction et le soutien social, concepts centraux pour comprendre les dynamiques entre la personne vieillissante, ses soignants et ses proches, furent conceptualisés et mesurés de moult façons entraînant ainsi de la confusion et menant à des conclusions contradictoires au sujet de leurs effets. Nous allons contribuer, aux plans théorique et méthodologique, à les circonscrire. En plus de ces textes constitutifs, un projet de recherche sur la définition du soutien social et sur l'identification de ses composantes - du point de vue des aînés, des proches et des intervenants des domaines de la santé et des services sociaux - dans une perspective de comparaison internationale (Colombie - Québec), est en gestation.

2) Soutien aux familles lors de décisions de fin de vie concernant des personnes âgées avec pertes cognitives graves

La fin de vie d'une personne âgée constitue une période critique pour tous les acteurs impliqués (le malade, les proches-aidants et les soignants professionnels). Pour les familles, les décisions de fin de vie sont encore plus complexes lorsque le parent a des pertes cognitives qui l'empêchent de participer au processus décisionnel. Les décisions de nature éthique (par exemple : abstention ou cessation de traitements visant à prolonger la vie) sont susceptibles de générer souvent de l'anxiété et des sentiments de culpabilité et aussi des conflits entre les proches-aidants et les équipes de soins.

Le soutien aux familles passe par la formation du personnel soignant et l'utilisation d'aides à la décision, telles que le livret " Les soins de confort en fin de vie dans la maladie d'Alzheimer et les autres maladies de?ge?ne?ratives du cerveau : un guide pour les proches " de Arcand et Caron (2005). À long terme, nous planifions une étude d'intervention utilisant un programme éducatif des soignants et de la famille qui permettrait autant que possible d'améliorer le confort du malade, le soutien informationnel et émotionnel des familles et la satisfaction des soignants dans leur travail. En raison de la diversité culturelle et éthique qui caractérise les milieux de soins à notre époque, le projet a un volet national et international avec notamment des partenaires en Ontario et en Europe (Hollande, Italie, France, Espagne).

3) Intervention en maltraitance - Développement d'approches validées auprès des aînés maltraités et des personnes qui les maltraitent (violence et négligence)

La maltraitance envers les aînés est une problématique complexe qui interpelle non seulement les aînés concernés mais aussi leurs proches, leurs pairs et les différents intervenants qui les côtoient. En milieu d'hébergement, tout comme dans les divers endroits où sont dispensés des services, la maltraitance peut découler de politiques organisationnelles ou d'approches dans les soins et services. Souvent imbriquée dans les activités quotidiennes, la maltraitance pose des défis de dépistage, de diagnostic et d'intervention.

Malgré l'abondance de travaux en maltraitance depuis 30 ans, rares sont les outils validés de dépistage, de diagnostic et d'intervention. Pourtant, les professionnels en réclament car ils doivent agir au sein de dynamiques relationnelles d'interaction et de soutien en tension. Deux outils validés ont été développés par des membres de notre axe. Le premier, (EASI), s'intéresse au dépistage fait par les médecins, alors que le second, (EN-MAIN), soutient la prise en charge par les intervenants sociaux. Nous allons poursuivre les études d'acceptabilité, de validation et d'implantation de ces outils dans diverses cultures. Ces projets auront des retombées pratiques et permettront l'établissement de liens bidirectionnels avec de multiples milieux de pratiques.

4) Implantation du programme " Villes amies des aînés " (Age Friendly Cities) de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) - Recherche évaluative et recherche en développement des communautés.

Considérant qu'un nombre croissant d'aînés vieillissent dans les milieux urbains, il importe de s'assurer que leur environnement soit propice à leur épanouissement. Le projet " Villes Amies des Aînés " (VADA) pourrait devenir une initiative stratégique du RQRV puisque, parmi les dispositifs fondamentaux des Villes Amies des Ainés (Feuille de route des dispositifs fondamentaux des villes-amies des aînés, OMS - 2007 lancé le 1er octobre 2007), on retrouve une série d'objectifs liés directement à l'implantation de moyens accrus pour améliorer l'inclusion sociale des personnes aînées, dont l'accès aux services de soutien communautaire et de santé.

Privilégiant ces objectifs, des projets de recherche axés sur l'action communautaire et citoyenne, seront développés et réalisés, de concert avec les autorités municipales. Étant donné qu'une ville du Québec (Sherbrooke) a été pionnière dans la phase pilote de cette étude, il importe de continuer le travail au Québec et de soutenir des initiatives de développement communautaire et de recherche en ce sens. Le Ministère Famille et Aînés du Québec a confirmé, en décembre 2007, son soutien à l'égard d'une étude évaluative d'un projet en ce sens [Famille et Aînés Québec, http://www.mfa.gouv.qc.ca/]

Webmestre | Réalisation du site | Politique de confidentialité | Retour au haut de la page